[1/4] Les nouvelles narrations contre les relations humaines ?

Je vous propose une série d’articles sur le rapport entre nouvelles narrations et relations humaines. Les menacent-elles comme on le suppose fréquemment? À moins qu’elle les favorise? Des éléments de réponse dans cette série d’articles …

De nouvelles formes de narrations

Avec l’essor des nouvelles technologies, de nouvelles formes de narration apparaissent et bousculent l’industrie audiovisuelle et vidéoludique. Pour commencer, de nombreux modèles de casques de réalité virtuelle ont été mis au point pour donner à leurs utilisateurs la possibilité de percevoir un monde artificiel, crée numériquement, et d’interagir avec lui ; le géant Facebook s’est également lancé dans cette course en faisant l’acquisition d’Oculus VR en 2014, pour la modique somme de deux milliards de dollars ! La réalité virtuelle fit parler d’elle le 21 février 2016, à travers une photo partagé sur le compte Facebook de Mark Zuckerberg. Cette photo montre ce dernier en train de déambuler au milieu du Mobile World Congress de Barcelone, le public était si absorbé par le contenu diffusé par les casques de réalité virtuelle qu’ils n’ont même pas remarqué la présence du fondateur du plus connu des réseaux sociaux.

Contre les rapports humains ?

Grand nombre d’internautes y ont vu une mise en péril de la relation entre les êtres humains : si cette technologie en venait à prospérer, nous serions condamné à vivre dans un monde entièrement virtuel et dénué de relation humaine. Comme le suggère ce commentaire Facebook, cité par Damien Leloup et Morgane Tual dans leur article « Une photo de Mark Zuckerberg ravive la peur de la réalité virtuelle » et paru sur le site lemonde.fr : « Je ne veux pas vivre dans un tel monde. Je veux pouvoir toucher une fleur qui éclot, et la sentir. Je veux pouvoir serrer quelqu’un dans mes bras et lui dire que je l’aime, face à face. Je veux regarder le soleil se coucher avec une larme coulant le long de ma joue. Je veux pouvoir sentir la brise sur mon visage, sentir le fumet d’un repas qui se prépare, je veux me sentir connecté, de façon humaine ». Une façon plutôt pessimiste de voir cette technologie ; mais d’autres perspectives restent envisageables ! Et si les nouvelles narrations étaient un puissant outil de mise en relation des personnes ?

2 commentaires sur « [1/4] Les nouvelles narrations contre les relations humaines ? »

  • Ce système de réalité virtuelle n’a rien d’un nouveau mode de narration !
    On est bien loin du vieux système visant à simplement lire un livre, qu’il soit en papier ou sur une liseuse. Un livre classique fait travailler notre imagination, notre esprit s’évade vers un monde qu’il façonne à sa façon et chacun a sa propre vision de l’histoire.
    Tandis que là, tous les « lecteurs » seraient connectés à un monde imaginé pour eux par des informaticiens et nous ne ferions rien, sinon regarder défiler l’histoire sur l’écran sans rien imaginer.
    Lire ne signifierait plus « rêver » ni « imaginer », ce serait juste un nouveau synonyme pour « regarder un film ».

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire ! Je pense que le roman et la VR sont deux modes de narration différent : comme tu le dis, le roman permet d’imaginer un monde à sa façon tandis qu’en VR on se retrouve dans un monde designé par des programmeurs, mais l’intérêt de la VR c’est de pouvoir explorer ce monde en s’y incarnant. Là où le roman ne permet que de se le représenter 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s